La seule définition mentionnée de notre "marquisette", terme dauphinois, absent des dictionnaires usuels, est :

 

"Vin blanc sucré, aromatisé et chaud, qui sévit dans beaucoup de fêtes locales. Attention à la marquisette, c'est traître !"
- Lexique dauphinois - inspiré de "ça nôtre...florilège des termes et expressions populaires du parler du Nord-Dauphiné entre Rhône et Alpes", de Lucien Laloy.

 

Curieusement, il faut noter toutefois que, même s'il existe effectivement plusieurs variantes selon les différentes régions de France, notre marquisette locale n'est pas consommée chaude, bien au contraire.


  Notre recette :

Pour environ 30 litres de marquisette :

  • 20 litres de vin blanc

  • 10 litres de limonade

  • 1/2 litre de rhum*

  • 1 à 2 kg de sucre

  • fruits : bananes, oranges, citrons

Préparée dans de grands récipients, il est conseillé de la faire au moins 24h à l'avance, afin de laisser macérer tous les ingrédients.

 

 


Il existe d'autres utilisations du terme "marquisette", comme : 

  • Crème marquisette : 
    À base de chocolat, café, lait, sucre, beurre, farine et oeufs. Très fluide après cuisson, cette crème a la consistance d'une crème renversée lorsqu'elle a refroidit.

  • Rosa miniature Marquisette ® Ducmar :
    "la marquisette rose irisé d'écume se recroqueville pendant que le devin brame de désespoir et que les morts endimanchés se grisent de prières".

  • Tissu :
    "tissu léger, à armure gaze et à structure ouverte, pour rideaux. D'abord fait en coton, on en trouve maintenant dans de nombreuses fibres chimiques pures ou mélangées".

 

*l'utilisation du rhum est interdite sur les lieux publics.