Ferdinand Cheval (1836-1924), plus connu sous le nom de Facteur Cheval, est entré dans l'Histoire de l'Art avec une oeuvre unique, le Palais Idéal à Hauterives.
Ce monument fut construit, pendant son temps de loisir, par un homme solitaire, infatigable et obstiné, isolé de tout courant culturel ou artistique, un homme qui va transcender sa vie grâce à son rêve !
Il y parvient après 93 000 heures de travail. Son oeuvre, Le Palais Idéal, a été classé Monument Historique sur l'intervention d'André Malraux, et la reconnaissance qui se faisait attendre de son vivant est maintenant unanime. Le trait de génie de ce simple facteur a fait le tour du monde; il est aujourd'hui reconnu comme un véritable sculpteur, et le public émerveillé découvre les quatre façades décorées jour après jour, qui mettent en valeur les pierres récupérées dans la campagne Hauterivoises entre 1879 et 1912.
Ferdinand Cheval inscrit ses pensées autour de son monument. Il ne s'agit pas d'une oeuvre préparée, dessinée à l'avance. Le Palais Idéal résulte de 33 ans de réflexion, de recherche. Ses façades évoluent autour de son jardin, jusqu'à devenir un ensemble de 1000 m3 de maçonnerie. Les messages de F. Cheval ont leur importance pour la compréhension de son oeuvre. Si son voisinage a tendance à le prendre pour un fou, les premiers visiteurs vers 1905 sont surpris par la cohérence et la force des inscriptions de F. Cheval qui revendique sa condition et ne se prend pas pour un artiste :
"Paysan je veux vivre et mourir pour prouver que dans ma catégorie, il y a aussi des hommes de génie et d'énergie."
"En cherchant, j'ai trouvé. Quarante ans j'ai pioché, pour faire jaillir de terre ce palais de fées. Pour mon idée mon corps a tout bravé, le temps, la critique, les années. La vie est un rapide coursier, ma pensée vivra avec ce rocher."
Ferdinand Cheval.

 

 

"Mes chers lecteurs je me permets encore de vous dire qu'après avoir terminé mon Palais de rêve à l'âge de soixante-dix-sept ans et trente trois ans de travail opiniâtre, je me suis trouvé encore assez courageux pour aller faire mon tombeau au cimetière de la Paroisse. Là encore j'ai travaillé 8 années de labeur.
J'ai eu l'honneur d'avoir la santé pour achever ce tombeau appelé : "Le tombeau du silence et du repos sans fin" - à l'âge de 86 ans.

Ce tombeau se trouve à un petit kilomètre du village d'Hauterives. Son genre de travail le rend très original, à peu près unique au monde, en réalité c'est l'originalité qui fait la beauté.
Grand nombre de visiteurs vont ainsi lui rendre visite après avoir vu mon "Palais de rêves" et retournent dans leur pays, émerveillés en racontant à leurs amis que ce n'est pas un conte de fée, que c'est la vraie réalité. Il faut le voir pour le croire.
C'est aussi pour l'éternité que j'ai voulu venir me reposer au champ de l'Égalité."
Ferdinand Cheval.

 

Visite du Palais Idéal

 

Tous les jours sauf le 25/12 et 01/01,
décembre et janvier
de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30,
février-mars-octobre-novembre
de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30,
avril-mai-juin-septembre
de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h30,
juillet-août
de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 19h30

Renseignements

 

Palais Idéal du Facteur Cheval
26390 Hauterives
Tél. : 04 75 68 81 19
Fax : 04 75 68 88 15

Internet :  www.facteurcheval.com